FORMATION AUX PREMIERS SECOURS/ 30 EMPLOYES DE FINADEV OUTILLES AUX GESTES QUI SAUVENT

Connaitre les gestes qui sauvent est devenu une priorité pour l’office national de formation et de perfectionnement professionnel(ONFPP). L’institution vient de former 30 employés  de l’institution financière  FINADEV aux premiers secours. La formation a durée six(6) jours et a permis aux  employés de maitriser les gestes basiques du secourisme afin de prévenir et de sauver des vies.Hier, Le directeur général  monsieur Lucien Beindou GUILAO a procédé à la remise des attestations aux bénéficiaires  dans la salle de formation de FINADEV. 

 »Zéro accident de travail dans les entreprises ».C’est l’ambition affichée par la direction générale de l’office national de formation et de perfectionnement professionnel(ONFPP) depuis quelques années.Cette fois avec les employés de la micro finance FINADEV,la formation était essentiellement axée sur les gestes qui sauvent en cas d’étouffement.Une thématique proposée et  voulue par les responsables de FINADEV à la tête monsieur Malick DIOP directeur général.A la remise des attestations aux ayants droits,il a dit ceci: »Cette formation sera utile non seulement en milieu de  l’entreprise mais aussi dans la vie active pour les employés de mon entreprise.Je trouve que cette formation doit être dispensée à tous les citoyens. »

La formation a permis aux participants  en six (6) jours de voir plusieurs thématiques liées aux gestes qui sauvent, notamment: Les cas de saignement, d’inconscience ou encore de malaise cardiaque et les techniques de préventions.Les techniques pour sauver ne sont pas aussi occultées par le facilitateur Amadou Korka DIALLO du cabinet Neliko.’‘La première technique en cas d’étouffement c’est la tape dans le dos.Donc on va donner une à cinq tapes.Ces tapes ont pour effet de créer une vibration.Cette vibration va provoquer la toux.Et la toux va faire sortir le corps étranger.Si cela ne marche pas, on va faire une compression abdominale. »

Cette formation financée par l’office national de formation et de perfectionnement professionnel n’est pas une première. Depuis deux ans, une dizaine d’entreprises sont déjà accompagnées .Environ 400 employés sont impacté. Le défi, zéro accident de travail dans les entreprises guinéennes.Pour Lucien Beindou GUILAO directeur général de l’ONFPP,c’est thématique a un intérêt général que tous le monde se doit l’approprier. »Il est bon que ça soit à la maison ou en entreprise ou encore dans les espaces publics d’avoir des personnes autour qui peuvent apporter des gestes de premiers secours en cas de difficulté respiratoire ou évanouissement.Lorsque l’employé n’est pas rassuré qu’il évolue dans un espace sain et sécurisé,il peut jouer sur sa rentabilité, il peut jouer sur la compétitivité de l’entreprise. »

À l’issu de cette formation, chaque participant a bénéficié des satisfécits qui témoignent  désormais qu’ils peuvent être des acteurs de prevention  ou des sauveurs de vie.