PARIS/ MEDEF: SIGNATURE DE CONVENTION ENTRE ONFPP ET ENCAF DANS LE CADRE DE LA DIGITALISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE.

En marge de la rencontre des entrepreneurs francophones à Paris, le directeur général de l’office national de la formation et du perfectionnement professionnels (ONFPP) Lucien Beindou GUILAO a signé ce mercredi 24 août 2021, un protocole d’accord avec l’Écosystème numérique internationale pour les compétences métiers (ENCAF). La volonté de ses deux institutions est de trouver des solutions innovantes à l’épineuse équation : Formation- Emploi afin de lutter contre le chômage des jeunes et favoriser le développement des entreprises dans l’espace francophone.

La digitalisation de la formation professionnelle est un défi important pour l’espace francophone et ses entreprises. C’est dans cette dynamique que le directeur général de l’office national de formation et de perfectionnement professionnels (ONFPP) invité à la rencontre des entrepreneurs francophones organisée par le mouvement des entreprises internationale de France (MEDEF) et son homologue de l’Écosystème numérique internationale pour les compétences métiers (ENCAF) ont scellé une convention relative à la numérisation de la formation professionnelle. Dans son discours de circonstance, le directeur général de l’ENCAF IVESS DAMBACH  a mis l’accent sur  la transformation du système de formation en Guinée. Mais aussi et surtout, sa volonté de travailler avec les autorités  du secteur pour rendre plus efficace la formation professionnelle  guinéenne en pleine mutation. ‘’ Nous venons de signer l’accord avec l’ONFPP.Accord qui vise à transformer le système de formation, le rendre plus efficace  sur le terrain en utilisant  la force du  numérique. Et nous allons co-investir ensemble dans le nouveau dispositif de formation qui s’appuie sur le numérique.’’ A t-il souligné.

En Guinée le processus de digitalisation du secteur de l’éducation est en marche. Avec cette signature, l’écosystème numérique international pour les compétences métiers (ENCAF) qui est une filiale du MEDEF(mouvement des entreprises de France) va apporter son expertise dans la formation digitale en Guinée. Notamment dans le secteur de la formation professionnelle qui a été impactée par la pandémie COVID-19 comme d’ailleurs plusieurs secteurs. Cette volonté du directeur général n’est pas fortuite. Il s’agit pour lui d’accompagner le président de la république Pr Alpha CONDE dans la matérialisation de son projet de digitalisation du secteur de l’éducation nationale. « La révolution numérique est à la fois lancée en Guinée. Vous le savez le Pr Alpha CONDE  en a fait son cheval de bataille, et nous sommes dans l’obligation de suivre les pas du président et de se mettre au bout du jour. La digitalisation de l’enseignement technique et de la formation professionnelle doit nous permettre de rattraper notre retard aussi de palier certaines contraintes qui font que la formation ne collent pas forcément avec ceux dont les entreprises ont besoin ».

Le Secteur privé pourvoyeur d’emploi sera pris en compte pour une meilleure compétitivité. L’objectif affiché, faire de la formation professionnelle un levier incontournable de développement et de lutte contre le chômage jeunes. « L’État tout seul ne peut pas supporter les dépenses qui sont liées à la formation professionnelle. Il s’appuie sur les entreprises qui sont les principales bénéficiaires. Et c’est tout à fait normal qu’un système comme celui que nous allons construire. »  souligne Lucien GUILAO.

A ce rendez-vous important, plus de 600 chefs d’entreprises francophones et 27 délégations sont mobilisés. Ils espèrent tous numériser la formation professionnelle, développer et défendre les positions économiques dans l’espace francophones.