ONFPP

Evènements

Janvier 2014
M T W T F S S
« Dec   Fev »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
👍 Newsletter

Souscrivez pour recevoir nos dernières infos

Fin des travaux de la 1ere session de formation

Le réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle RAFPRO, est un cadre de concertation entre les pays membres pour les échanges d’expériences, de partage de connaissances et de bonnes pratiques, mais aussi un creuset de réflexion sur le secteur de la formation professionnelle en Afrique. Durant dix jours, les 28 conseillers en formation pour le niveau 2 de la dizaine de pays du RAFPRO, qui ont fait le déplacement de Conakry, ont débattu du thème ‘’ : Approche par compétence. ‘Et depuis le 27 mars mars, les points focaux de cette organisation avaient débuté les travaux e la première réunion marquant le démarrage solennel des activités du comité des experts du RAFPRO.

A la cérémonie de Clôture des travaux, vendredi, dans un réceptif hôtelier de Conakry, Abdoul Jermal LAWAl le président du RAFPRO rappelé les objectifs du réseau qu’il dirige dans le cadre de la promotion de la formation professionnelle et le développement de la culture de l’investissement dans les ressources humaines.

‘’Les institutions et fonds de formation professionnelle, mise en place par les Etats dans le cadre des politiques de valorisation des ressources humaines, ont pour objectif de favoriser le développement des compétences des salariés des entreprises formelles ainsi que les acteurs de l’économie informelle, en vue de contribuer à terme, par la formation à l’augmentation de la productivité de la main d’œuvre et l’amélioration de la compétitivité des entreprises et organisations professionnelles ‘a mis en avant Abdoul Jermal LAWAL.

C’est le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail qui a présidé cette cérémonie clôture de la session de formation des conseillers en formation ainsi que les travaux du comité des experts du réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle RAFPRO.

Lansana KOMARA avait à ses côtés, la représentante résidente de la CEDEAO en Guinée et le député Habib BALDE.

A cette occasion, le ministre KOMARA s’est félicité de la tenue à Conakry des travaux du RAFPRO à Conakry et salué le soutien des partenaires à une démarche de cette organisation qui cadre avec les objectifs du gouvernement guinéen en matière d’emploi et de formation professionnelle.

« La problématique de la formation professionnelle est un enjeu majeur pour le gouvernement guinéen comme pour la plupart des gouvernements du monde…La question de la formation professionnelle et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, préoccupe, au plus haut point le Pr Alpha CONDE et son gouvernement dirigé par Dr Ibrahima Kassory FOFANA. On ne peut véritablement pas envisager la création d’emploi décent, suffisant, sans la formation professionnelle. Nous sommes heureuses de constater que nos partenaires au développement ont compris et approuvé notre démarche et sont décidés de nous accompagner et nous permettre de sortir rapidement l’Afrique de l’éternel slogan ‘’inadéquation entre la formation et l’emploi. ‘Je suis heureux de constater que la mise en œuvre cohérente des différentes acticités du RAFPRO se fait dans un cadre d’intervention qui prend en compte la réalité des pays membres. C’est en cela qu’il convient de saluer les efforts les initiatives du RAFPRO, a dit Lansana KOMARA. »

Le directeur général de l’office national de formation et de perfectionnement professionnels ONFPP, a pour sa part, lancé un appel aux bailleurs de fonds pour soutenir la formation technique et professionnelle.

‘’La question de la formation professionnelle doit demeurer au cœur des préoccupations des Etats et mérite une attention soutenue, par ce que permettant l’insertion professionnelle, sociale et économique des jeunes, souvent tenter par l’aventure pour la recherche du mieux-être et du travail. C’est donc le moment de lancer un appel aux partenaires technique et financier aux grandes sociétés, entreprise et différents pays membres du réseau, afin qu’ils apportent tout leur soutien à la formation continue et à l’apprentissage, parce que le développement est une affaire de compétence.‘’

Le réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle regroupe en sein 11 pays dont 8 de la sous-région Ouest africaine et trois de l’Afrique centrale.