CNPG /L’ONFPP mis à contribution pour sa relance

 

Le ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi veut relancer le centre national de perfectionnement à la gestion(CNPG). Il va s’appuyer sur l’office  national de formation et de perfectionnement professionnel(ONFPP) pour  lui redorer son blason. Le sujet est très pris au sérieux par la direction générale de l’ONFPP qui n’a pas tardé à recruter un cabinet spécialisé pour faire le diagnostic réel et ressortir une proposition  de plan stratégique de développement de l’institution pour les années à venir.

 

Le centre national de perfectionnement à la gestion CNPG placé sous la tutelle de l’ONFPP est une institution qui a pour mission de renforcer les capacités institutionnelles, professionnelles et managériales des cadres publiques et privés. Mais depuis quelques années, il perdu ses gloires d’antan à cause du manque de volonté politique réel. Aujourd’hui, le bâtiment est visiblement à l’abandon et l’insuffisance de personnel qualifié est regretable. Pour la directrice nationale du CNPG madame Mame Penda TOURE, la raison est simple : Le CNPG a été vidé de tout son contenu. La fuite des mémoires, des cerveaux compte tenu de la situation précaire et des capacités financières font que le CNPG ne peut plus répondre comme dans les années passées les attentes de son public cible. Et notre objectif aujourd’hui avec l’accompagnement de la tutelle est que le centre puisse reprendre ses heures de gloires. Qu’il soit réellement une vitrine en terme de formation et de perfectionnement des ressources humaines publiques et privées du pays.’’

L’heure n’est plus au discours mais aux actes. La relance du centre national de perfectionnement n’est qu’une question de temps. Sous la houlette de l’office national et de perfectionnement professionnel(ONFPP), la machine est en marche. Un cabinet spécialisé recruté est déjà à l’œuvre. Avec les experts en formation de l’ONFPP et la direction générale du CNPG, les réflexions ont commencées depuis quelques jours pour tenter de proposer un plan de développement stratégique pour les années à venir. ‘Pour Lucien Beindou GUILAO directeur général de l’ONFPP, son institution est dans sa mission. Sa mission est d’appuyer les centres de formations professionnels et techniques à s’épanouir, à se développer et à proposer des services de qualité. Comme pour toutes les structures au monde, sa commence par l’élaboration d’un diagnostic interne et externe. Et à partir de ce diagnostic, il faudrait proposer des solutions. Nous allons partir d’un schéma classique pour un diagnostic. On propose une mission, une vision, des valeurs, des objectifs stratégiques déclinés en sous objectif et on chiffre ce plan stratégique. Une fois chiffré, nous proposerons à validation à la tutelle.’’

L’enjeu est grand. La relance de cette institution pourrait permettre aux cadres des services publics et privés du pays de renforcer leurs capacités professionnelles sur place et à moindre cout comme il y’a quelques années. ‘’L’objectif est grand pour le CNPG. C’est de relancer ses activités. De proposer des formations pertinentes qui peuvent intéresser les entreprises et les administrations qui constituent le public cible du CNPG.L’ONFPP nous a mandaté pour appuyer le CNPG dans cette relance. Et nous commençons ce travail par l’élaboration d’un plan de développement stratégique a confié le consultant Thierno Ousmane Wann du cabinet CONFORMA.

A rappeler que le CNPG a été crée dans les années par le gouvernement d’alors afin de renforcer les capacités professionnelles des cadres des services publics et privés. Avec la volonté politique affichée par la nouvelle ministre de l’enseignement technique de la formation et de l’emploi Zenab Dramé, ce fleuron va bientôt renaitre de ses cendres.