AUTONOMISATION DES FEMMES/L’ONFPP SIGNE UN PROTOCOLE D’ACCORD AVEC LA COHESION DES FEMMES DE LA GUINEE FORESTIERE

 

Le moment est historique pour les femmes de la Cohésion des Femmes de la Guinée Forestière avec la signature de cette convention  entre leur plateforme et l’office national de formation et de perfectionnement professionnels (ONFPP). 3400 membres de cette structure  seront formés en activité génératrice de revenus au bout de trois ans. Le projet est bâptisé : Programme d’appui a l’autonomisation des femmes par la formation et l’apprentissage. Il s agit de leur donner des compétences afin qu’elles puissent se prendre en charge et assurer leur indépendance financière. »Comme vous le savez,nous avons lancé notre programme  d’autonomisation en 2015 et à cet effet nous avons formé 5400 femmes.Nous voulons aller au délà.Les femmes sont venues vers nous.133 groupements.Nous n’avons pas voulu signer avec les 133 ,nous avons préféré les mettre ensemble.Les mutualisés,qu’elles soient organisées.Et c’est pourquoi qu’elles se sont organisées en Cohésion des femmes de la Guinée Forestière.’‘précise Lucien Beindou GUILAO DG de ONFPP.

Cette formation a été sollicitée par ces femmes qui nourrissent l’ambition d’apporter leur contribution dans le programme de développement économique de la Guinée. Ces femmes espèrent qu’après cette signature,elles vont bénéficié plusieurs formations.Angeline Loua est présidente de la Cohésion des Femmes de la Guinée Forestière  »Après cette signature,nous allons bénéficier beaucoup de formations et de financements.Nous sommes très très satisfaites.

Dans la même lancée, une autre convention a été scellée entre l’office et 300 femmes leaders de la commune de Matam. Elles seront toutes formées et équipées afin de booster leur niveau de croissance économique. L’institution va aussi s’employer a construire la vie de 200 personnes a mobilité réduite issues de l’organisation de secours aux handicapes et le réseau guinéen des handipreneurs.Chez la présidente BARRY Nassouroulaye c ‘est l’extase. »Je suis contente vraiment aujourd’hui du fait qu’on a signé cette convention.Notre objectif est d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées.Et cette signature cadre avec ça ».

Cette ambition affichée par l’office national de formation et de perfectionnement professionnel rime avec la vision du président de la république qui tente de sortir les femmes de la vulnérabilité. D’ou la satisfaction du secrétaire général du ministère de l’enseignement technique Michel KOÏVOGUI . »Vu que ces femmes se décident à collaborer avec  l’ONFPP c’est une fierté pour notre département.

Ce programme va couter à l’office national de formation et de perfectionnement professionnels 4 milliards de francs guinéens. C’est le fruit d’une bonne gestion axée sur les résultats imprimés par la nouvelle équipe dirigeante depuis 2015.